Kuala Lumpur en quelques jours (2/2)

blog voyage kuala lumpur - batu caves

Pour clore ma mini série sur mon exploration de Kuala Lumpur en quelques jours (qui étaient d’ailleurs largement suffisants), je vous propose de découvrir un lieu magique pour prendre le thé, une rencontre avec la faune et de la flore locale, et pour finir un lieu de culte incroyable !

blog voyage kuala lumpur - hotel majestic

Orchid Room

Lorsque j’ai découvert cet endroit insolite en furetant sur les réseaux sociaux, la gourmande que je suis ne pouvait certainement pas partir de Kuala Lumpur sans passer par le superbe Majestic Hotel et son Orchid Room à l’heure du thé. Un afternoon tea absolument magique car outre les gourmandises et délicieux mets en tous genres qui sont proposés avec une large variété de thés, ils sont à savourer entourés de superbes orchidées dans une jolie serre calfeutrée. Une ambiance raffinée et reposante à l’écart de la ville, pour une pause d’exception que je positionne sans conteste dans les meilleurs tea time que j’ai pu déguster. Seul bémol, les thés proposés ne sont pas locaux (Twinings) et en sachets, il ne détrônera donc pas le fabuleux Sketch ! N’oubliez pas de réserver sinon vous prendrez le thé dans une autre salle très jolie mais beaucoup plus classique.

blog voyage kuala lumpur - hotel majestic

blog voyage kuala lumpur - hotel majestic

blog voyage kuala lumpur - hotel majestic

blog voyage kuala lumpur - hotel majestic

blog voyage kuala lumpur - hotel majestic

blog voyage kuala lumpur - hotel majestic

blog voyage kuala lumpur - hotel majestic

blog voyage kuala lumpur - hotel majestic

blog voyage kuala lumpur - bird park

Bird Park

Cette grande volière ou parc à oiseaux se décrit comme étant le plus grand du monde et ayant la plus grande variété d’espèces, malgré quelques doutes sur cette présentation j’étais curieuse de découvrir les espèces locales et le fameux toucan. Le parc se présente comme un jardin aménagé de volières de différentes tailles, et comme un grand filet entour l’ensemble certains volatiles peuvent aller et venir à leur guise entre les visiteurs. J’étais ravie de découvrir des oiseaux qui m’étaient encore totalement inconnus et de pouvoir les approcher de près, toutefois j’ai trouvé de nombreux visiteurs, principalement malaysiens, irrespectueux. Je ne suis en général pas très fan des zoos et autres endroits pour voir des animaux en captivité mais ce qui m’a le plus choqué est l’attitude des locaux qui ne respectaient aucune consigne de base comme ne pas nourrir les oiseaux (alors qu’il est possible de le faire avec un dresseur à une heure bien précise) ou encore de ne pas les toucher, mais le plus grave était le comportement des enfants qui hurlaient sur les animaux et tentaient même de les frapper sans qu’aucun adulte accompagnateurs ne régissent. Un spectacle désolant qui m’a gâché le plaisir de voir ces superbes oiseaux et qui m’a conforté dans l’idée que les malaysiens ne sont franchement pas aimables…

blog voyage kuala lumpur - bird park

blog voyage kuala lumpur - bird park

blog voyage kuala lumpur - bird park

blog voyage kuala lumpur - bird park

blog voyage kuala lumpur - bird park

blog voyage kuala lumpur - bird park

blog voyage kuala lumpur - bird park

A quelques pas de du Bird Parc se trouve le jardin des orchidées, si vous n’êtes pas « rassasié » après l’heure du thé, une promenade pour observer ces jolies fleurs en pleine air peut-être une excellente idée d’autant plus que l’entrée est gratuite. Il n’est pas comparable au National Orchid Garden de Singapour mais si vous êtes dans le coin pourquoi pas.

blog voyage kuala lumpur - bird park

blog voyage kuala lumpur - batu caves

blog voyage kuala lumpur - batu caves

Batu Caves

Il faut sortir de la ville et un peu moins d’une heure pour se rendre aux Batu Caves, le plus grand sanctuaire hindou situé hors de l’Inde. Le train est le moyen de transport le plus pratique pour s’y rendre car il donne un accès direct au site. On découvre tout d’abord une succession de temples avant de se retrouver au pied de l’impressionnante statue de Murugan de 42,7 m de haut, qui par chance (ironie) était en travaux… Certaines grottes du Batu sont aménagées en temples mais d’autres sont restées naturelles et l’une d’entre elles notamment peut se visiter. Pour explorer le temple principal et la grotte naturelle, il faudra avant tout grimper un escalier raide et irrégulier mais surtout braver les habitants de la montagne, les singes ! Un peu comme à Bali, on ne peut pas dire qu’ils soient très amicaux, mieux vaut éviter de leur montrer de la nourriture ou même d’en transporter sur soi car ils le détectent très vite et feront tout pour s’en emparer ! Heureusement pour moi je ne les intéressais pas mais entre l’ascension des escaliers en faisant attention à mes pas tout en surveillant les petits singes sautant un peu partout et l’exploration de la grotte de calcaire à la lampe frontale après avoir visité le temple, j’ai eu l’impression d’être Indiana Jones ! Plus sérieusement, je vous recommande cette visite qui vaut le détour, les grottes sont très impressionnantes et celle restée à l’état naturelle et dont l’entrée est payante, renferme bien des mystères, elle abrite même l’une des araignée les plus rares du monde ! Par contre pour le temple l’aménagement n’a rien d’exceptionnel, c’est même plutôt décevant à voir après travaux.

blog voyage kuala lumpur - batu caves

blog voyage kuala lumpur - batu caves

blog voyage kuala lumpur - batu caves

blog voyage kuala lumpur - batu caves

blog voyage kuala lumpur - batu caves

blog voyage kuala lumpur - batu caves

blog voyage kuala lumpur - batu caves

Voilà pour mon expérience à KL, peut-être un peu plus critique que d’habitude mais je dois dire que ce séjour ne m’a pas forcément donné envie d’en voir d’avantage en Malaisie. Comme toujours n’hésitez pas à poser vos questions et à partager vos impressions ! XOXO

Kuala Lumpur en quelques jours (1/2)

blog voyage kuala lumpur butik bintang

Comme vous avez pu le constater, notamment si vous me suivez sur Instagram, je viens tout juste de passer quelques jours en Malaisie et plus précisément à Kula Lumpur. Je ne savais pas à quoi m’attendre sur cette destination que j’étais curieuse de découvrir, à vrai dire c’est même la première fois que je pars à l’aveuglette sans avoir préparé le moindre petit planning de visites (je suis pourtant une personne organisée !). J’imaginais cette ville un peu comme Singapour que j’avais découvert l’année dernière, et pourtant malgré quelques faux airs les deux villes n’ont vraiment rien en commun.

Si je devais parler crûment je dirais même que Kuala Lumpur est un brouillon de Singapour. Cette ville se veut moderne et multi-culturelles alors que je l’ai trouvé plutôt timide dans sa modernité qui ne concerne qu’un quartier ainsi que dans sa diversité des cultures qui passerait presque inaperçue face à l’omniprésence de la religion. La première chose qui interpelle est  l’accueil, si on peut appeler ça comme ça d’ailleurs, le sourire se fait très rare chez les habitants  comme chez les commerçants dont certains ne prennent même pas la peine de répondre à votre « bonjour ». C’est assez déroutant surtout pour moi qui arrive tout droit de Bali où les habitants sont loin d’être avares en sourire ! Pour ce qui est des aspects historiques de la ville, pas de chance les incendies et autres guerres ne lui en auront laissé que très peu, ce n’est donc pas l’endroit rêvé pour les amoureux de vielles pierres ou pour visiter des monuments. Quelques quartiers méritent cependant la petite exploration que je vous propose.

blog voyage kuala lumpur butik bintang

Bukit Bintang

C’est incontestablement dans ce qu’on appelle le Triangle d’or ou Bukit Bintang que tout se passe. Les shopping malls, les grands magasins et les grattes ciel ultra modernes se concentrent dans ce quartier qui est également un excellent point de départ pour visiter la ville en quelques jours. J’ai choisi une valeur sûre en séjournant au Mariott, mais les hôtels aux rapports qualités / prix irréprochables ne manquent pas dans le quartier.

Les deux malls que j’ai préféré pour faire un peu de shopping sont le Pavillon et le Lot 10, on y trouve toutes les enseignes habituelles type H&M, Zara mais aussi quelques marques un peu moins communes pour les occidentaux telle que Seed. Et comme fréquemment en Asie, passer par un food court pour se restaurer est inévitable. Pour ceux qui ne sauraient pas de quoi il s’agit : c’est un niveau complet souvent situé au sous-sol d’un centre commercial, dédié à la nourriture. Conseillé par Le Routard, celui du Lot 10 rassemble toutes les spécialités asiatiques pour trois fois rien. En règle générale les restaurants sont très bons marchés à Kuala Lumpur, pour les petits budgets il est possible de bien manger pour moins de 3,40€ et si vous voulez vous faire plaisir comptez un peu plus de 5,70€ pour un établissement chic ! Je vous recommande d’ailleurs l’excellent restaurant Bijan qui propose des plats et produits locaux (parfois même bio) revisités par une touche moderne, et dont le cadre très agréable est inspiré de l’architecture traditionnelle malaise. Vous pourrez également trouver, notamment la nuit, de grands marchés itinérants pour goûter toutes sortes de nourritures. Ca fume de partout, c’est bruyant à souhait et la nourriture semble parfois tout droit sortie d’une autre planète ; même si je n’ai pas pris le « risque » de m’attabler la balade valait le coup d’oeil !

Pour les visites, passage obligé au coeur du centre d’affaire pour se sentir minuscule au milieu des grattes ciel. Et celui ou plutôt celles qui font la fierté des habitants et même du pays, se sont les tours jumelles Petronas. Le groupe pétrolier permet l’accès du sommet, toutefois l’obtention d’un ticket d’entrée est loin d’être simple. La fil d’attente qui commence à 7h du matin n’est qu’un détail puisque faire la queue et même avoir un ticket ne garantissent pas l’entrée, tout dépend de l’affluence et de l’ordre de passage. En gros même avec un ticket vous n’êtes pas certain d’être appelé pour accéder aux tours dans la journée. Le plus judicieux est de choisir la réservation en ligne, si néanmoins elle fonctionne… Pour ceux qui comme moi ne veulent pas bloquer leur journée voire leur séjour pour monter dans des tours, je vous conseille de vous rendre au Sky Bar dans le Trader Hotel pour les contempler et les voir s’illuminer à la nuit tombée. L’ambiance n’est pas terrible et le minimum de consommation pour être devant la fenêtre une pure arnaque mais vous pouvez toujours prendre vos photos puis partir, on ne vous dira de toute façon ni bonjour ni aurevoir (coutume locale je crois…).

blog voyage kuala lumpur butik bintang

blog voyage kuala lumpur butik bintang

blog voyage kuala lumpur butik bintang

blog voyage kuala lumpur butik bintang

blog voyage kuala lumpur butik bintang

blog voyage kuala lumpur butik bintang

blog voyage kuala lumpur butik bintang

blog voyage kuala lumpur butik bintang

blog voyage kuala lumpur butik bintang

blog voyage kuala lumpur butik bintang

blog voyage kuala lumpur butik bintang

blog voyage kuala lumpur butik bintang

blog voyage kuala lumpur butik bintang

blog voyage kuala lumpur butik bintang

blog voyage kuala lumpur central market

Central Market

C’est dans le quartier du Central Market, une discrète bâtisse Art Déco qui passerait presque inaperçue au milieu des vendeurs de t-shirts et autres souvenirs made in China, que ce concentrent China Town et Little India. Je dois dire que ce fût ma plus grande déception, je pensais retrouver l’ambiance de la Chine et me plonger dans les odeurs d’épices et de jasmin de l’Inde, mais là encore ce n’est qu’une ébauche de ce qu’on peut voir à Singapour.

Avec sa porte principale surmontée de divinités multicolores, seul le Sri Mahamariamma Temple, le plus ancien temple hindou de Kula Lumpur (1873), vaut le détour. Pour le reste de la visite il faut se perdre dans les rues plus ou moins propres du quartier pour y découvrir des décors orientaux et quelques jolies façades colorées.

blog voyage kuala lumpur central market

blog voyage kuala lumpur central market

blog voyage kuala lumpur central market

blog voyage kuala lumpur central market

blog voyage kuala lumpur central market

blog voyage kuala lumpur central market

blog voyage kuala lumpur central market

blog voyage kuala lumpur central market

blog voyage kuala lumpur central market

blog voyage kuala lumpur central market

blog voyage kuala lumpur quartier colonial

Le Centre Colonial

Le quartier le plus authentique de Kuala Lumpur se situe dans ce micro centre qui manque de chance était en travaux au moment de mon séjour… C’est aussi l’endroit où sont concentrés les musées de la ville (les entrées sont gratuites), comme le KL City Gallery ou le Muzium Tekstil Negara, le musée des textiles très intéressant pour voir l’évolution du tissu ou comprendre la fabrication du Batik.

Malgré les travaux, c’est ici que le choc des cultures s’opère. Une immense place rectangulaire de pelouse qui accueillait autrefois les compétitions de cricket sépare un bâtiment style Tudor du Sultan Abdul Samad Building inspiré de l’architecture moghole indienne. Et pour les curieux qui voudraient en savoir plus sur l’histoire de Kuala Lumpur, la salle de spectacle le Mud propose des représentations d’une comédie musicale retraçant la création et les grands événements de la ville.

blog voyage kuala lumpur quartier colonial

blog voyage kuala lumpur quartier colonial

blog voyage kuala lumpur quartier colonial

blog voyage kuala lumpur quartier colonial

blog voyage kuala lumpur quartier colonial

blog voyage kuala lumpur quartier colonial

blog voyage kuala lumpur quartier colonial

blog voyage kuala lumpur quartier colonial

blog voyage kuala lumpur quartier colonial

blog voyage kuala lumpur quartier colonial

blog voyage kuala lumpur quartier colonial

blog voyage kuala lumpur quartier colonial

Dans mon prochain article je vous emmènerai découvrir diverses visites à ne pas manquer ! En attendant n’hésitez pas à me donner vos impressions et expériences. XOXO