Accueil » Lifestyle » Mon premier chien

Mon premier chien

Je crois que je n’ai jamais délaissé le blog ou les réseaux sociaux aussi longtemps (mes prochains articles seront d’ailleurs anti datés pour mieux correspondre aux événements de ces derniers mois). Il faut dire que j’ai une bonne excuse voire plusieurs pour avoir préféré la vie réelle à la vie virtuelle. En effet plusieurs choses se sont passées en cette fin d’année, il y a eu mon passage à la trentaine, un nouveau boulot et surtout un nouvel habitant dans notre foyer.

Le 27 novembre 2018 j’ai eu 30 ans. J’ai d’abord pensé faire un article festif en robe dorée achetée spécialement pour l’occasion et souffler mes bougies dans un joli décor parisien pour illustrer cette nouvelle étape dans ma vie et vous écrire ce que ce passage à la trentaine signifiait pour moi. Hors blog, j’hésitais entre faire une grande fête pour rassembler tout mon entourage ou faire un petit week-end avec mes amis les plus proches. Le temps passait, j’avais du mal à me décider et plus la date approchait moins j’avais envie de la célébrer, étrange pour une personne qui a presque toujours organisé ses anniversaires. Crise de la trentaine ?

Un peu plus de deux semaines avant mon anniversaire, mon cher et tendre me dit qu’il à prévu quelque chose de spécial pour mes 30 ans mais qu’il doit m’en parler avant car il ne s’agit pas d’un simple cadeau. À l’annonce de cette surprise, j’ai tout de suite pensé à un chien et vous aurez compris notamment grâce au titre de cet article que j’ai pensé juste !
Vous ne le saviez peut-être pas mais je rêve secrètement d’avoir un petit chien depuis plusieurs années. Plus jeune j’ai eu la chance d’avoir un lapin car je savais qu’un chien n’était pas envisageable pour mes parents, il a d’ailleurs parfaitement joué son rôle d’animal de compagnie affectueux malgré ce que certains peuvent penser de ces petits animaux qui ne sont pourtant pas moins intelligents que les chats ou les chiens. Je m’étais donc faite à l’idée qu’un chien n’était pas compatible avec mon mode de vie et que c’était bien trop de contraintes au quotidien (ou était-ce le lavage de cerveau de mes parents qui avait fonctionné jusqu’à l’âge adulte…). Et puis il y a eu ce chiot abandonné juste devant ma porte à Bali que j’ai choyé durant une semaine avant de lui trouver une gentille famille car je savais qu’il aurait été impossible de l’emporter avec moi après mon expatriation. Devoir m’en séparer m’avait brisé le coeur même si c’était ce qu’il y avait de mieux à faire. Il m’a donné envie de m’occuper d’une petite boule de poils et a permis à mon fiancé qui lui avait déjà eu chiens et chats, de voir que j’étais capable d’être une bonne maîtresse.

Après cette digression revenons au contexte de mon anniversaire. Sachant que nous étions désormais bien réinstallés dans notre vie parisienne et qu’un peu de douceur dans une année difficile pour moi me ferait le plus grand bien, mon amoureux avait trouvé le cadeau dont j’avais besoin. Il avait donc sélectionné plusieurs élevages du chien tant désiré en l’occurrence un Spitz nain, la race pour laquelle j’ai le coup de coeur il y a quelques années. Après plusieurs jours passés à contacter les éleveurs pour connaitre les nouvelles portées et à regarder les photos des chiots prochainement sevrés, le doute commençait à m’envahir. Je ne savais plus si j’étais réellement prête à vivre ce changement de quotidien et si ce n’étais pas une décision égoïste, un animal à besoin de nature et Paris n’est pas le cadre dans lequel je me voyais évoluer avec un chien. Après plusieurs nuits d’insomnie, il y a eu une nouvelle photo, celle qui a effacé tous mes doutes en un éclair, celle d’Ophélia, une petite chienne prête à rencontrer sa nouvelle famille. Un coup de foudre commun avec mon fiancé qui déboucha sur un coup de téléphone très rassurant avec l’éleveur puis un rendez-vous à coté de Fontainebleau pour la rencontrer. Lorsque je l’ai vu sortir de son panier avec sa maman et sa soeur j’ai tout de suite su que c’était la bonne, celle qui allait partager notre quotidien les 15 prochaines années. Rebaptisée Manis, qui signifie douce et mignonne en indonésien, elle a en effet changé mon quotidien mais comme je ne l’aurais jamais imaginé.
Inutile de préciser que je n’ai pas organiser de fête pour mon anniversaire, j’ai préféré le passé avec mon chiot (et mon fiancé tout de même !), après tout j’ai toute l’année pour le fêter.

Je vous propose donc de découvrir quelques photos de ma journée d’anniversaire sans robe dorée et sans bougies mais avec beaucoup d’amour !

  • Robe Mango
  • Pull Uniqlo
  • Bottes Jonak
  • Manteau Claudie Pierlot
Mon premier chien
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

;) :l :D :@ :( :$) :$ (sushi) (party) (ohno) (lipstick) (frites) (cake) (bag) (YES) (VERNIS) (USA) (UK) (RIZ) (PIG) (PCS) (OMG) (NO) (MOUSE) (MDB) (LVV) (LKS) (LAPIN) (KNZ) (KIS) (ICM) (IC2) (HBK) (HAT) (GIF) (FRAISE) (FIRE) (DOG) (DIAM) (COEUR) (CAFE) (BRG) (BOW) (BEAR) (;-p) (:op) (:dent) (:-*) (2LV) (!!!)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.